admin juin - 20 - 2010 ArtistesADD COMMENTS



Konstantin Wolff by Eric Larrayadieu




Konstantin Wolff a étudié le chant à Karlsruhe auprès de Donald Litaker et remporté en 2004 le Concours Mendelssohn de Berlin. En 2005 il faisait ses débuts à l’Opéra de Lyon en Mercurio (Le Couronnement de Poppée) avec William Christie. Depuis, il s’est produit au Théâtre de la Monnaie à Bruxelles, à l’Opéra du Rhin à Strasbourg, aux Philharmonies de Berlin et de Munich, au Théâtre des Champs-Élysées et à la Cité de la Musique à Paris, au Konzerthaus de Vienne et à Salzbourg. Il a incarné Caronte (L’Orfeo, Monteverdi) à Aix-en-Provence, Achilla (Giulio Cesare) au Festival Haendel de Göttingen, Zoroastro (Orlando) à Zürich, Grimoaldo (Rodelinda) à Bilbao, Abbot (Curlew River, Britten) et Snug (A Midsummer Night’s Dream, Britten) à Lyon. En 2009, il faisait ses débuts au Theater an der Wien dans Tancredi (Obrazzano).

Il a travaillé avec Claudio Abbado, Gerd Albrecht, Andrey Boreyko, René Jacobs, Ton Koopman, Nicholas McGegan, Marc Minkowski, Hans-Christoph Rademann, Sir Simon Rattle et Helmuth Rilling.

En concert, Konstantin Wolff chante les oratorios de Haendel et Bach, La Création de Haydn, la Neuvième Symphonie de Beethoven, Paulus de Mendelssohn, les Requiem de Mozart, Fauré et Dvořák, le Knaben Wunderhorn de Mahler et Golgotha de Frank Martin. Il a publié un récital de mélodies (“Victor Hugo en musique”) chez harmonia mundi en 2008.

Leave a Reply

Clip audio : Le lecteur Adobe Flash (version 9 ou plus) est nécessaire pour la lecture de ce clip audio. Téléchargez la dernière version ici. Vous devez aussi avoir JavaScript activé dans votre navigateur.

Ce blog est mis en ligne à l occasion de la parution de La Flûte Enchantée de Mozart, dans la version de René Jacobs, qui paraitra le 7 octobre chez harmonia mundi. Découvrez le, nous serons très heureux de lire vos commentaires !